Une erreur s’est glissée dans le catalogue à propos de la Ferme de Beauffaux.
Retrouvez les informations correctes ici

L'élevage en Wallonie

un élevage familial, fortement lié aux fourrages locaux, pratiquant de nombreux modes de production alternatifs : bio, fermier, pâturage ou plein air …

  • En élevage bovin, les fermes wallonnes produisent 60 à 100 % de leur fourrage,
  • En élevage porcin, 20 % des éleveurs wallons sont sous label de qualité,
  • En volailles, 40 % des éleveurs wallons pratiquent une production de type alternatif : bio, fermier, plein air…
  • En élevage Bio, le nombre d’animaux a doublé en 6 ans, surtout dans les filières de la volaille, des moutons et des chèvres.
    2 agriculteurs bio wallons sur 3 sont des éleveurs.

 

La consommation par an et par habitant

Boeufs : 9,9 kg dont 35 % de mélanges de viandes (haché)

Porcs : 24 kg dont 6,7 kg de mélange et 10,9 kg de charcuteries

Volailles : 13,2 kg

Viande de mouton : 1,2 kg (dont seuls 8 % sont assurés par la production wallonne)

Lait et produits laitiers : 46 litres de lait, 15 kg de fromage, 10 kg de yaourts, 2,5 kg de crème et 2,2 kg de beurre

Oeufs : 168

L’impact de l’élevage wallon sur l’environnement : la prairie un atout important !

Les prés et les prairies couvrent 47 % de la surface agricole utile de la Wallonie. Elles ont un impact positif sur l’environnement qui n’est pas toujours estimé à sa juste contribution :

  • Les prairies contribuent à la biodiversité. Elles sont des habitats protecteurs des insectes et des animaux : lièvre, renard, blaireau, oiseaux, abeilles, papillons, chauves-souris, … ; grâce aux techniques utilisées par les éleveurs : pâturage, entretien des haies, arbres et mares, fauchage tardif, zone refuge, …
  • Les prairies sont de véritables « puits de carbone ». Elles permettent d’absorber une grande partie des gaz à effet de serre émis par les animaux.
  • Les prairies contribuent à la préservation de la qualité de l’eau, à la prévention des risques d’érosion, d’incendie et d’inondation.

Sous notre climat, la quantité d’eau nécessaire pour produire un litre de lait est de 2 à 10 litres d’eau. La production d’un kg de bœuf ou d’agneau (poids vif) est de 20 à 50 litres, loin des 1.200 à 15.000 litres souvent cités.